Spy-commerce, solution de veille tarifaire

  • Print Friendly and PDF

Nouveau venu parmi les solutions de veille tarifaire, Spy-commerce propose aux marchands et aux marques de surveiller les prix pratiqués par leurs concurrents sur internet. Derrière cette startup dirigée par Johanna Ohayon, nous retrouvons Patrick Robin (24h00.fr) et Louis-Alexandre Tachon (Opticien Online). C’est ce dernier qui a d’abord imaginé la solution pour son site de produits optiques. Un an et demi de développement plus tard, nous nous sommes entretenus avec Louis-Alexandre pour le lancement de Spy-commerce.

 

accueil

 

En pratique

Lors de la première utilisation de Spy-commerce, le marchand est invité à renseigner l’adresse de son site e-commerce ainsi que celles des concurrents qu’il souhaite suivre. Il définit donc lui-même son périmètre concurrentiel.

Pour effectuer sa veille, Spy-commerce aurait pu se contenter de se brancher sur les flux d’affiliation des e-commerçants. Mais la startup préfère réaliser sa propre cartographie des sites, un travail automatisé qui nécessite cependant d’avoir préalablement « décrypté » la structure du site concurrent pour la connecter ensuite aux algorithmes d’analyse. Ce « travail d’inclusion », réalisé à la main par la startup, serait en fait assez rapide, « de 2 à 15 minutes » par site.

Une fois cette opération effectuée, Spy-commerce remonte à son client les prix pratiqués par la concurrence, agrégés avec leurs coûts de livraison. Pour les connaitre la startup simule régulièrement de faux achats.

Mais pour que Spy-commerce soit pleinement utilisable, il reste une dernière intervention humaine. L’e-commerçant qui souhaite réaliser sa veille va devoir faire correspondre ses produits avec ceux de la concurrence. Il est aidé pour cela par un moteur de suggestion. Une gageure ? D’après Louis-Alexandre le paramétrage de ces correspondances serait en fait assez rapide. Un e-commerçant souhaitant suivre 8000 références chez 7 concurrents a ainsi mis moins de 3h. La startup a bien sûr tenté d’automatiser cette étape, mais elle rencontre encore des difficultés avec les produits textiles.

 

machine a matcher

 

Fonctionnalités

Une fois les produits associés le commerçant va pouvoir créer des alertes emails. Il peut s’agir des nouveautés de la concurrence, ou bien encore des produits pour lesquels il ne serait pas compétitif (il définit alors l’écart en numéraire ou en pourcentage qui doit déclencher l’alerte).

Spy-commerce permet d’ailleurs de voir de manière synthétique ces produits pour lesquels le commerçant est ou n’est pas « trop cher ». La solution va jusqu’à garder en mémoire un historique de l’évolution des prix.

 

historique

 Une recherche en temps réel propose également de consulter les catalogues concurrents.

La startup développe actuellement des outils permettant de remonter les prix (car on ne cherche pas toujours à les baisser 😉  ). Leur adaptation en temps réel, de manière automatisée, est envisagée pour la rentrée.

 

Combien ça coûte ?

Spy-commerce est disponible en SaaS, le tarif dépend du nombre de produits analysés et du nombre de concurrents pris en compte. Ainsi pour 5 concurrents et un catalogue de 500 à 1000 références, comptez 189€ par mois. Je vous renvoie à cette calculatrice pour déterminer précisément vos coûts.

 

 

Pour conclure

La facilité eut été de récupérer les flux d’affiliation, Spy-commerce a préféré réaliser sa propre cartographie des sites concurrents. Un choix radical mais un pari gagnant sur le long terme puisqu’il garantira au marchand des résultats précis et pertinents. Le succès de Spy-commerce dépendra sans doute de la capacité de la startup à réaliser rapidement ce « mapping ».

Nous avons trouvé la solution très claire, esthétiquement réussie, la prise en main nous a semblé facile même s’il ne s’agissait que d’une démonstration.

Spy-commerce aurait bien réussi son démarrage, d’après Louis-Alexandre « 10 des plus gros sites français l’utilisent déjà (…) dans la mode, la moto, le déguisement, l’informatique en ligne ».

Et vous, qu’utilisez-vous comme solution de veille concurrentielle ?

 

Article initialement publié sur lab.vente-privee.com .

  • Print Friendly and PDF

Passionné d'innovation, ex Natixis, Groupe La Poste et Lab vente-privee.com. Le Phare Digital est un blog personnel, mes opinions n'engagent bien évidemment que moi.

Suivre @fgueno sur Twitter.