Aushopping, le centre commercial virtuel du groupe Auchan

  • Print Friendly and PDF

Il y a certains articles que je garde « au frigo », généralement à la demande de l’entreprise qui souhaite maitriser son lancement tout en nous contactant suffisamment en amont. Dans le cas d’Aushopping nous avons pu voir, en 5 mois d’attente, une véritable évolution du projet du « proof of concept » à la bêta utilisable par tout à chacun.

Il faut dire qu’Immochan développe son concept depuis plus de deux ans. Pour cette filiale du Groupe Auchan, chargée de la gestion de son parc immobilier, l’enjeu consiste à capter une part des flux commerciaux dématérialisés qui lui échappent. Mais, comme nous aurons l’occasion de le voir, cela s’apparente aussi à une véritable diversification : le promoteur a désormais des velléités d’agence web…

Aushopping c’est aussi un comparateur de prix ainsi qu’un réseau social dédié au shopping. Mais nous nous concentrerons dans cet article sur le monde virtuel, véritable nouveauté chez Auchan.

 

Le tour du propriétaire

Pour ceux qui s’en souviennent, Aushopping s’apparente fortement aux Sims, le célèbre jeu de simulation de vie. Un avatar sensé vous représenter flâne de boutiques en boutiques dans un univers en 3 dimensions :

Commençons notre visite par un service de proximité cher à tous les français : le bureau de poste. On y retrouve toute une série de produits proposés en ligne par La Poste, comme la lettre recommandé électronique, les timbres, Digiposte, laposte.net…

Le clic sur un produit renvoie vers le site dédié du Groupe La Poste. Aushopping ne prend pas encore en charge le reste du tunnel de commande.

Comme dans un vrai bureau, on retrouve un agent d’accueil, mais celui-ci vous conduit pour le moment au service client de La Poste. A terme j’imagine qu’il devrait être possible de converser avec lui par chat.

Au rayon des bonnes idées signalons une animation expliquant comment monter son colis à partir de la feuille cartonnée vendue en bureau :

Sortons du bureau de poste pour aller faire un tour chez Boulanger, l’enseigne de produits électroniques et électroménagers.

 

Il est possible de consulter les fiches produit, malheureusement le lien « acheter » renvoie seulement vers la home du site Boulanger.fr, sans mise au panier. Vous êtes prévenus, c’est encore une bêta !

Au rayon des améliorations, nous aimerions également avoir systématiquement des visuels en haute définition, différents angles de vue, des zooms… Autant de fonctions désormais largement généralisées sur les sites e-commerce. Il est un peu paradoxal que le passage à la 3D se fasse, parfois, au détriment de la visualisation du produit.

Et qu’en est-il de votre avatar ? Celui-ci peut être personnalisé. Curieusement on peut choisir la couleur de ses yeux mais pas encore celle de ses cheveux  😉 .

Un dernier mot sur la dimension sociale de la plateforme. Nous n’avons pas pu la tester faute de contacts dans notre réseau. Cependant ce monde virtuel a aussi pour vocation de croiser d’autres consommateurs et de parler avec eux, comme le montre cette vidéo. Certains ont même leur propre appartement dans l’univers…

 

Utilisabilité

Ce monde virtuel nécessite l’installation préalable d’un plug-in. Evidemment le recours à la 3D est gourmand en bande passante et en ressources matérielles. Ainsi attendez-vous à remarquer les temps de chargement et à voir chauffer les petites configurations. Ce n’est pas pour rien qu’Aushopping recommande une carte graphique dédiée et 4 Go minimum de mémoire vive. La plateforme n’est pas disponible aujourd’hui sur tablette, pourtant cette expérience de navigation s’y prêterait particulièrement.

Revers de la médaille de l’avatar : vous allez redécouvrir les joies de la marche, même s’il reste possible de vous « téléporter » d’un point à l’autre de l’univers. Cette flânerie douce, le doigt sur les flèches du clavier, agacera les plus pressés qui lui préfèreront la navigation fluide et minimaliste d’un site e-commerce traditionnel. On choisira donc Aushopping pour sa dimension ludique et sociale.

 

Combien ça coûte ?

Nous nous contenterons de donner des ordres de grandeur car tout cela se voit au cas par cas avec la société.

Pour figurer dans Aushopping il faudra comptez sur un abonnement annuel de 6000 euros. Viennent s’y ajouter, en fonction de la formule choisie, des frais de création et d’installation qui vont de 10 000 euros
pour la formule standard à 20 000 euros pour la formule gold. Pour la platinium ce sera sur devis.

Formule

Contenu

Standard

Choix parmi 2 formats de boutiques

 

Boutique et vitrine administrables

 

Accès aux meubles publics uniquement

 

2 avatars FAQ génériques (pas de personnalisation)

 

Interstitiel d’accueil (administrable)

 

 

Silver

Choix parmi 4 formats de boutique

 

Boutique et vitrine personnalisables

 

10 meubles personnalisés

 

Interstitiel d’accueil (administrable)

 

2 avatars FAQ personnalisés

 

3 objets 3D créés

 

 

Gold

Format de boutique sur mesure

 

Boutique et vitrine personnalisables

 

15 meubles personnalisés

 

4 avatars FAQ personnalisés et modifiables

 

3 objets 3D créés

 

 

Platinium

Format de boutique sur mesure

 

Boutique et vitrine personnalisables

 

20 meubles personnalisés

 

6 avatars FAQ (maxi) personnalisés et modifiables

 

3 objets 3D créés (offerts)

 

Création de jeux

 

Outils d’aide à la vente

 

 

Chaque formule permet de connecter un flux de produit (2500 références). Pour tout flux supplémentaire il faudra débourser 2500 euros.

 

Conclusion

On ne peut que saluer l’initiative du Groupe Auchan qui investit de manière originale le créneau des places de marché, avec de la 3D et une forte dimension sociale. Vous l’aurez compris, son offre s’apparente aux services d’une agence web sans pour autant faire vraiment concurrence à l’existant. Le marchand aura toujours recours à des professionnels du référencement ou du community management par exemple. Et ce d’autant plus qu’Aushopping reste complémentaire d’un site internet traditionnel.

L’avenir nous dira si les internautes accrochent encore au concept de monde virtuel façon Sims et, surtout, si ce concept a un impact suffisant sur le taux de transformation pour justifier un tel investissement de la part des marques.

Article initialement publié sur lab.vente-privee.com .

  • Print Friendly and PDF

Passionné d'innovation, ex Natixis, Groupe La Poste et Lab vente-privee.com. Le Phare Digital est un blog personnel, mes opinions n'engagent bien évidemment que moi.

Suivre @fgueno sur Twitter.