Olimeo : un réseau social dédié aux avis consommateurs rémunérés

  • Print Friendly and PDF

En matière de recueil d’avis clients nous avons eu l’occasion de vous parler de Bazaarvoice ou encore de Shop&Tip. Je vous propose de découvrir aujourd’hui Olimeo, à l’occasion de sa sortie de bêta, avec Georges Le Barbier. Un service qui compterait déjà plusieurs dizaines de milliers de visiteurs après un an et demi de développement.

Sommaire

Le pitch

En pratique

Business model : qui touche quoi ?

Les marges d’amélioration

Intégration

Pour conclure

Exemple d’avis publié sur Olimeo

 

Le pitch

Olimeo est le dernier né de la société Miwim, spécialisée dans les « guides d’achat » depuis 2007. Leur premier service a été bons-de-reduction.com. Petit à petit Miwin a cherché à multiplier les outils d’aide à la décision avant achat en créant un comparateur de prix, un site de cashback, un blog de shopping ou encore un site spécialisé dans les idées de cadeaux.

Olimeo est un réseau social dédié aux avis consommateurs. « L’objectif d’Olimeo est de replacer l’avis consommateur au cœur du parcours d’achat dans un environnement ludique, simple et compréhensible » nous explique Georges. Le site cherche ainsi à se distinguer de l’apparence « forum » des premiers systèmes d’avis conso en privilégiant des messages courts, fluides, dans une interface favorable au partage inspirée des réseaux sociaux tels que Facebook. Mais surtout Olimeo se différencie en rétribuant les contributeurs pour chaque avis posté et pour toute vente générée. Des avis qui peuvent porter sur un produit et/ou un marchand : « Notre objectif est de dynamiser les acheteurs sur internet de façon à délier les langues ».

Pourquoi cette « carotte » financière ? D’après Georges un acheteur content de son achat le dira à 3 personnes en moyenne autour de lui, en revanche un acheteur insatisfait le fera savoir à 11 personnes. Ce déséquilibre ne serait pourtant pas représentatif, 97% des acheteurs sur internet se disant satisfaits. « L’indice de satisfaction que traduisent les avis postés ici ou là sur certains marchands n’est pas forcément objectif ou représentatif. Plus de 90% des acheteurs en ligne sont influencés par des avis consommateurs, donc ça devient vraiment un critère déterminant presque aussi important que le prix. » La rétribution a ainsi pour but de pousser le consommateur à partager son avis, qu’il soit négatif ou positif.

En pratique

  • Côté marchands

N’importe quel marchand pouvant être critiqué sur Olimeo, pourquoi rejoindre Olimeo en tant que marchand partenaire, payant de surcroit ? Les marchands partenaires bénéficient d’un compte « certifié » qui leur permet non seulement d’intervenir sur le site de manière officielle pour répondre à un avis, mais qui les autorise aussi à communiquer sur une page dédiée, distincte des avis. Les marchands partenaires ont également la possibilité d’ajouter une barre à la fin de leur tunnel de commande, afin d’inviter leurs clients à commenter leur achat sur Olimeo. Ce widget récupère automatiquement les données du panier. Les questions posées à l’e-acheteur sont simples : pourquoi ce produit et surtout pourquoi ce marchand ? L’internaute peut ensuite partager cet avis sur Twitter ou sur Facebook.

Olimeo permet donc au marchand d’augmenter sa notoriété par viralité tout en maitrisant partiellement son e-réputation, de créer une communauté d’acheteurs qui le suivra sur sa page, pour augmenter ainsi son potentiel de vente.

  • Côté internautes

Olimeo se distingue d’un concurrent comme Shop&Tip  par l’exhaustivité de ses services. Déjà proposés sur les autres sites du groupe Miwim, on les retrouve agrégés sur Olimeo. Sur une page produit vous trouverez ainsi un module de comparaison des prix, l’indice de confiance des marchands vendeurs ou encore la possibilité d’activer automatiquement un « cashback » :

Les avis sont constitués de la façon suivante, un commentaire accompagné d’une note sur 5 :

La création d’un avis est très simple, il suffit de rentrer tout ou partie du nom du produit, Olimeo le complète automatiquement en allant rechercher dans sa base de 15 millions de références (ils visent 50 millions à moyen terme).

Pour avoir un site prêt à l’emploi dès l’ouverture, Olimeo s’est appuyé sur les avis déjà postés sur le site de cashback du groupe Miwim (environ 20 000 contributions d’après eux).

Il est possible de s’abonner aux avis d’autres contributeurs. Très inspiré de Google +, le réseau social de Google, Olimeo propose de les classer dans des « cercles » :

Enfin Olimeo propose de s’inscrire à des alertes « code-promo » ou « cashback ».

Business model : qui touche quoi ?

Avec les e-marchands le fonctionnement d’Olimeo est similaire à celui d’une plateforme d’affiliation. Olimeo perçoit une commission (entre 4 et 15%) à chaque fois qu’il y a transformation, c’est-à-dire que son site génère une vente. Cette commission est ensuite partagée avec l’auteur de l’avis à l’origine de la vente.

Quel est l’ordre de grandeur de la rémunération d’un contributeur sur Olimeo ? Nous n’avons pas trouvé d’information précise sur le site. D’après Georges elle serait en moyenne de quelques centimes par avis, auxquels s’ajouterait en cas d’achat une part de la commission d’affiliation. Cette part dépend de la pertinence de l’avis (avis indiqué comme utile ou non par exemple) et est pondérée par l’influence du contributeur (le nombre d’internautes ayant ajouté l’auteur de l’avis dans leurs cercles). Olimeo aura intérêt à préciser d’avantage son mode de calcul afin d’éviter toute déception.

Les marges d’amélioration

Il n’est pas possible d’intégrer ces avis produits à leur fiche sur les sites e-commerce des marchands. Quel dommage ! Un widget serait le bienvenu. Chez Olimeo on dit y réfléchir. Voilà ce que fait aujourd’hui Bazaarvoice sur le site de Darty, sous la fiche produit d’une tablette tactile :

Intégration

Celle-ci est très simple d’après Georges. La plus part du temps Olimeo travaille en étroite collaboration avec les plateformes d’affiliation utilisées par les marchands, celles-ci fournissent leur flux de produit normalisé, c’est-à-dire le catalogue du marchand mis à jour et prêt à l’emploi. Il est également possible de travailler directement avec le marchand qui fournit alors son propre flux.

Pour fonctionner Olimeo nécessite également un outil de tracking, afin de comptabiliser les transformations générées par les avis. Cet outil de suivi est fourni d’emblée par les plateformes d’affiliation, proposé sinon aux marchands par Olimeo.

Pour conclure

Olimeo surprend avec un produit bien conçu, une interface plutôt claire, une fonction d’autocomplétion qui fait de l’ajout d’un avis un jeu d’enfant. Le but de Miwim avec Olimeo est de faire émerger une communauté autour du e-commerce qui satisfasse les marchands et les consommateurs. En regroupant sur un même site cashback, promotions, indice de confiance du marchand, comparateur de prix et avis clients, Olimeo est bien parti.

Si l’on comprend l’intérêt de récompenser les contributeurs, n’est-il cependant pas risqué de les intéresser à la vente ? Comme tout bon vendeur, les rédacteurs des avis Olimeo pourraient être tentés d’enjoliver leurs avis afin de toucher leur (modeste) commission sur la vente. D’après Miwim, qui a longuement réfléchi son modèle, les internautes joueraient le jeu.

Georges croit-il à une future concurrence de Facebook ? (après tout Facebook Comments compilé à Ifeelgoods donnerait un excellent concurrent à Olimeo). « Les gens qui vont sur Facebook y vont plutôt pour se détendre, pour partager du lien social au sens distractif, et assez peu pour partager une expérience shopping. J’ai tendance à penser qu’il s’agit de deux choses différentes. On va sur Facebook pour raconter sa vie, parler de ses humeurs, de ses coups de cœur et de ses coups de gueule. On va sur Olimeo pour savoir où faire et comment faire de bonnes affaires, dans les bonnes conditions et en étant bien informé. » L’avenir nous dira si, comme le pronostiquait Dimitri Ducourtieux il y a quelques semaines, Facebook lancera un jour son bouton « Wish ».

Article initialement publié sur lab.vente-privee.com .

  • Print Friendly and PDF

Passionné d'innovation, ex Natixis, Groupe La Poste et Lab vente-privee.com. Le Phare Digital est un blog personnel, mes opinions n'engagent bien évidemment que moi.

Suivre @fgueno sur Twitter.