Emailvision et son “customer intelligence”: another brick in the wall

  • Print Friendly and PDF

La semaine prochaine Emailvision, leader de l’e-mail marketing, lancera la nouvelle version de son offre Campaign Commander. Oubliez l’email pour vous concentrer sur la « vision »  car cette nouvelle version de Campaign Commander propose aux e-marchands de passer de l’envoi de masse à des envois ciblés. Qui sont mes clients ? Combien sont-ils dans un micro-segment ? Comment se comportent-ils ? Pour répondre à cette question la solution intègre désormais un outil de business intelligence très convaincant ainsi qu’un dashboard made in Netvibes. Merci à Philippe Renon, Dan Lugassy et Pauline Weinmann de nous avoir présenté en avant-première leur solution.

En guise d’introduction je vous invite à regarder cette vidéo.

Sommaire

Le mashup « customer intelligence »

Le dashboard

Vive le Cloud (again)

Réalisations

Au fait, combien ça coûte ?

Conclusion

 

Le mashup « customer intelligence »

Campaign Commander propose désormais un véritable outil d’analyse, « Customer intelligence », qui rassemble les données de vos campagnes mails, de votre solution e-commerce, de votre ERP et autres bases de données. Comment marche ce mashup ? Très inspirée d’Office et de son ruban, l’interface du module d’analyse est découpée en 2 parties. A gauche, vos critères de segmentation principaux : par genre, par âge, par origine géographique, par date d’achat… Ces critères vont être glissés-déposés dans la zone de travail qui se situe à droite.

Il est alors possible d’en extraire des segments. Par exemple l’ensemble des hommes, entre 18 et 30 ans, ayant acheté des lunettes de soleil et de l’after-shave. L’obtention de ces micros segments se fait toujours par glisser-déposer, à l’aide des opérateurs logiques « et », « ou », « inclusion », « exclusion »… On se retrouve de fait avec une interface de programmation intuitive, ne nécessitant aucune expertise de codage. Les résultats peuvent être présentés sous la forme de matrices « Récence, Fréquence, Montant », de tables ou encore de ces fameux diagrammes de Venn chers aux artistes du marketing. L’équipe d’Emailvision estime à une journée le temps d’apprentissage. Pour ma part, la prise en main m’a semblé quasi instantanée et le logiciel très rapide.

Cette vision à 360° de vos clients et prospects va vous permettre de doper l’efficacité de vos emails en les segmentant très finement. Il s’agit bien là de « microciblage ».

 

Le dashboard

Nous venons d’analyser ce qui n’est qu’une nouvelle brique de Campaign Commander. Elle vient rejoindre le classique module « email & mobile » ainsi que le plus récent module « social » qui permet de gérer ses campagnes sur les réseaux sociaux.

Chacune de ces briques est désormais accessible depuis un point d’entrée unique, un tableau de bord qui présente de manière synthétique les métriques les plus importantes pour le marketeur, sous forme de widgets. Il s’agit en fait d’un dashboard de la société française Netvibes, une solution éprouvée. Vous pourrez donc y rajouter n’importe quel module externe, y compris le flux RSS du Lab e-commerce ou, plus prosaïquement, la météo du jour…

 

Vive le Cloud (again)

Côté technique, la solution est proposée en Saas. Tout passe par les serveurs d’Emailvision, l’e-marchand utilisant la solution au travers de webApps. Bref, un simple navigateur suffit côté client. Voilà qui illustre une fois de plus la pertinence des structures de type cloud. Que les frileux se rassurent, les data centers peuvent même faire l’objet d’un audit de sécurité.

L’import des données provenant de vos solutions e-commerce, de vos ERP, CRM et autres bases de données se fait via des connecteurs Magento, Sales Force, MS Dynamics ou encore SugarCRM. Pour les autres sources de données il reste possible de créer des connecteurs à partir de l’API. In fine l’e-marchand choisit les données qu’il veut faire remonter dans le cloud d’Emailvision. Comme vous le savez le drame habituel des mashups est la gestion des dates et des devises. Ici, pour chaque donnée importée, il est possible de choisir une mise en forme adéquate afin de standardiser vos chiffres. L’équipe d’Emailvision estime à environ 5 jours la durée de mise en service de leur solution.

 

Réalisations

Campaign Commander s’enrichit là du rachat de la solution SmartFocus. L’ensemble comptait déjà de beaux clients comme Sony, Harrods ou Asos. Ce dernier aurait ainsi multiplié ses performances de vente de 118% d’après l’équipe d’Emailvision. Le grand magasin Harrods a lui analysé les ventes générées par ses envois de catalogues papiers. Harrods a ainsi pu isoler les destinataires de brochures qui n’avaient pas effectué d’achat depuis plusieurs années. En cessant les envois vers ces prospects, le « department store » le plus célèbre du monde a économisé suffisamment d’argent pour rentabiliser la solution proposée à l’époque dès la première année. Autant d’exemples des succès passés des équipes Campaign Commander et SmartFocus qui  témoignent d’un véritable savoir-faire et laissent augurer de beaux résultats pour la version à venir.

Cette nouvelle version de Campaign Commander a été essentiellement testée au Royaume-Uni, avec des acteurs tels que Office, Not On The High Street ou Diet Chef ; en France on trouve également un acteur de ventes privées.

 

Au fait, combien ça coûte ?

« Ca dépend du client » nous a t-on dit, mais schématiquement cela se décompose en un coût de mise en place, qui comprend les frais de licence, auquel vient s’ajouter une facturation mensuelle au volume d’envois.

 

Conclusion

Emailvision se dote désormais d’un outil qui permet de rendre aux marketeurs un peu d’indépendance vis à vis de prestataires experts en business intelligence. Extrêmement simple à utiliser, beau (eh oui, cela compte aussi !),le couple dashboard + customer intelligence va vous faire gagner beaucoup de temps.

La solution bénéficiant d’un véritable « waouh effect », je vous encourage à aller assister à son lancement commercial qui se tiendra ce jeudi 20 octobre à 8h30, au Park Hyatt Paris-Vendôme. Vous pouvez-vous inscrire à cette adresse e-mail.

 

Article initialement publié sur lab.vente-privee.com .

  • Print Friendly and PDF

Passionné d'innovation, ex Natixis, Groupe La Poste et Lab vente-privee.com. Le Phare Digital est un blog personnel, mes opinions n'engagent bien évidemment que moi.

Suivre @fgueno sur Twitter.

Aucun commentaire publié.
Laisser un commentaire